Le golf de Saint-Quentin Mesnil remporte

la Coupe de Picardie de Match-Play Senior 2015/2016

Après avoir fini 2e en 2014 et en 2015, l’équipe de Saint-Quentin-Mesnil remporte la Coupe de Picardie de Match-Play face à l’équipe de Chantilly-Vineuil. Score 5 victoires à 2 ! Cette coupe a débuté en octobre 2015 et comptait 15 équipes réparties en 2 poules :

Poule A :  Ailette, Amiens, Chantilly, Compiègne, Lys Chantilly, Monchy, Raray, Rebetz.

Poule B :  Abbeville, Apremont, Belle Dune, Nampont, Saint-Quentin, Salouël, Templiers.

Chantilly-Vineuil dominait la poule A en remportant 5 matchs sur 7 à l’aller et 7 sur 7 au retour soit 12 victoires d’équipe et 66 victoires individuelles ou de doubles. Rebetz était second avec 9 victoires d’équipe et 57 victoires individuelles ou de double.

En poule B, la lutte pour la première place était serrée contre Apremont. Saint-Quentin-Mesnil remportait 5 matchs sur 6 à l’aller et 5 sur 6 au retour soit 10 victoires d’équipe et 62 victoires individuelles ou de doubles. Apremont était second avec 10 victoires d’équipe également, mais seulement 59 victoires individuelles. C’est donc grâce à 3 victoires individuelles ou de double « en plus » que l’équipe de Mesnil terminait première de la poule B, gagnant ainsi le droit de jouer la grande finale contre Chantilly.

La finale s’est déroulée le 11 mai sur le parcours du Lys Chantilly qui était donc était un parcours « neutre ». La météo qui prévoyait de fortes averses orageuse en début d’après-midi se montra finalement clémente, juste le temps nécessaire aux rencontres.

Chantilly était venu en force : chaque joueur de simple et de double était accompagné d’un cadet. Pour Mesnil, 3 accompagnateurs seulement avaient fait le déplacement : Patrick Bidard, Jean-André Blondiaux et Françis Lenotte, un grand merci à eux qui se sont aussi portés volontaires comme cadets. Malgré les moyens humains mis en place par Chantilly, l’équipe de Saint-Quentin Mesnil se montrait finalement la plus solide, remportant la compétition sur le score de 5 à 2.

La remise des prix s’est déroulée devant une centaine de golfeuses et golfeurs, incluant les finalistes des 4 équipes dames, 4 équipes hommes et leurs accompagnateurs.

En tant que capitaine, sélectionneur et joueur, Benjamin Cresp  remercie vivement tous les joueurs qui ont participé à la qualification :

Benoit Liber, Arnaud Gérard, Philippe Lequeux, Alain Smulevici, Philippe Huon, Dominique Cardot, Eric Petitpré, Martial Lacave, Alain Michalak, André Brilleman, Marc Renaux, Philippe Top, Francis Lenotte, Claude Vuillet, Jean-André Blondiaux.

L’équipe de la finale était constituée de:

Benoit Liber, Arnaud Gérard, Philippe Lequeux, Philippe Huon, Eric Petitpré qui ont joué en simple. Dominique Cardot et Alain Smulevici, en premier double, André Brilleman, Alain Michalak, en second double.

Bravo à tous les participants qui ont souvent fait sonner leur réveil vers 5h00 du matin pour faire des déplacements assez longs en Picardie d’octobre à avril.

 

Alain Michalak

 

 

 

Rappel des règles de la compétition en 2015/2016 :

 

Les rencontres se jouaient Match Play.

Chaque équipe était composée de 9 joueurs.

5 joueurs jouaient en individuel

2 doubles jouaient en Foursome.

 

Le premier critère de classement au sein de la poule est le nombre de victoires de l’équipe.

En cas d’égalité c’est le nombre de victoires individuelles ou de double qui intervient.

(Plusieurs cas sont possibles à chaque rencontre : 7/0, 6/1, 5/2 ou 4/3.)

En cas d’égalité c’est le nombre de « ups » qui intervient

(Le score par lequel chaque match individuel ou de double se gagne)

Règle du Match Play individuel : (Règle de Golf n° 2)

Le jeu se joue par trou. Le « camp » est composé d’un seul joueur. Un trou est gagné par le camp qui entre sa balle dans le trou dans le plus petit nombre de coups. La partie est gagnée par le camp qui mène par un nombre de trous supérieur au nombre de trous restant à jouer.

Règle du Match Play en double : Le Foursomme (Règle 29)

Les 2 joueurs du « camp » jouent une seule balle, alternativement des départs et alternativement pendant le jeu de chaque trou. (Précision : cette formule est souvent considérée comme l’une des plus difficiles car chaque joueur peut mettre son partenaire en difficulté à tout moment à la suite d’un mauvais coup.)